Unsa, FSU : "Abrogation totale" des décrets Robien sur le travail des enseignants

lundi 11 juin 2007

Deux syndicats de l’Education (Unsa et FSU) ont annoncé lundi à leur sortie de l’Elysée que le président Nicolas Sarkozy s’était engagé personnellement sur l’"abrogation totale des décrets Robien" sur le temps de travail des enseignants.

Patrick Gonthier, secrétaire général de l’Unsa-Education, a déclaré devant la presse, à l’issue d’une table ronde avec M. Sarkozy, que "le Président s’est engagé personnellement, solennellement sur les questions d’éducation".

"Il nous a répondu sur les questions des décrets Robien, il nous a dit qu’ils seraient abrogés, nous sommes satisfaits car les décrets ont empoisonné la vie des enseignants" depuis leur promulgation, a précisé M. Gonthier.

De même, le secrétaire général de la FSU Gérard Aschieri, première fédération de l’Education, a également confirmé cette information à sa sortie de la table ronde.

"L’abrogation de ces textes était un préalable à la négociation sur le travail des enseignants", a ajouté M. Gonthier.

Signés le 12 février 2007, ces décrets allongent en effet de une à trois heures hebdomadaires le temps de travail de certains enseignants sans contrepartie financière et donnent la possibilité aux chefs d’établissement de les contraindre à enseigner deux matières (bivalence).



Toutes les brèves du site