Le Snes-FSU met en garde M. Darcos concernant le décret Robien

mercredi 30 mai 2007

Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a rappelé dans un courrier mardi au ministre de l’Education Xavier Darcos qu’il souhaitait une remise en cause du décret Robien "dans sa totalité", selon une copie du courrier transmise à l’AFP.

"Nous tenons à souligner que le +geste d’apaisement+ que vous évoquiez récemment et qu’escompte aujourd’hui l’ensemble des enseignants du second degré ne peut être que la remise en cause du décret dans sa totalité", écrivent les trois secrétaires généraux du syndicat dans la lettre.

Le décret Robien, dont M. Darcos doit dire cette semaine s’il le maintient en l’état, allonge le temps de travail de certains enseignants et offre la possibilité aux chefs d’établissement de les contraindre à enseigner deux matières. Il permet de supprimer 3.058 postes équivalents temps plein à la rentrée.

Dans sa lettre, le Snes se dit prêt à se "mobiliser" si le décret n’est pas remis en cause et demande à rencontrer le ministre "le plus rapidement possible".

"Nous tenons à vous alerter sur les conséquences que ne manqueraient pas d’avoir le non rétablissement des postes supprimés et le recours aux seules heures supplémentaires sur les conditions d’encadrement des élèves à la prochaine rentrée", ajoute le Snes-FSU.



Toutes les brèves du site