Sans-papiers : huit organisations de l’Education demandent audience à Chirac

vendredi 15 décembre 2006

Huit organisations de l’Education (personnels, parents, étudiants et lycéens) ont demandé mercredi audience au président de la République pour l’"entretenir" des expulsions des enfants scolarisés en situation irrégulière.

Dans une lettre, les fédérations FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, Ferc-CGT, les parents d’élèves FCPE, les étudiants Unef et les lycéens de l’UNL et de la Fidl expriment à Jacques Chirac "l’émotion de la communauté éducative face aux expulsions de jeunes ou d’enfants scolarisés en situation irrégulière".

Elles y expliquent que celles-ci "se font parfois dans des conditions inacceptables d’atteinte à la dignité des personnes et des droits des enfants" mais estiment également qu’elles "sont de nature à remettre en cause l’effectivité du droit à l’Education, reconnu par la convention internationale des droits de l’enfant, et l’un des principes qui font l’honneur de notre service public d’éducation, l’accueil sans condition de tous les élèves".

"Cette situation nécessite une intervention de la plus haute autorité de l’Etat, garante des valeurs de notre République", assurent les organisations



Toutes les brèves du site