Contribution au débat dans la FCPE par le CDPE94

journée des présidents - septembre 2014 - Lyon
jeudi 25 septembre 2014
popularité : 27%

Puisque le CA national a décidé de transformer la dernière JDP en une sorte de « journée thématique-ateliers » qui n’a autorisée aucune intervention des CDPE, nous vous prions de trouver ci après la déclaration que le CDPE94 avait prévu, comme une contribution au débat qui nous semble nécessaire et même vital au sein de notre fédération.
Nous tenons aussi à vous faire part de notre inquiétude quant à la tournure que prend la vie fédérale, après la décision du CA de supprimer les débats et échanges des administrateurs des comptes rendus de ses séances.
Nous pensons au contraire qu’il faut un débat transparent à tous les niveaux, notamment en élargissant les compétences des JDP et en transmettant aux de vrais CR des CA nationaux.

Lyon, le 20/09/2014

JOURNEE DES PRESIDENTS

 

Cher(e)s président(e)s de CDPE et membres du CA,

En tant que représentante du CDPE 94, je ne commencerais pas par ce qui nous divise (bien qu’il y en aurait long à dire à ce sujet) mais plutôt par ce qui nous réunit ici et partout en France : l’égalité, la laïcité, l’accès aux savoirs et à une culture commune, la réussite de tous les élèves.
De ce point de vue, le constat amer est partout le même : l’échec scolaire pour les plus défavorisés (cf. Etude Alternative Economique – Hors-série N°98) ; des classes élitistes voit le jour parce que l’école privé prend le pas sur l’école de la république ; des activités périscolaires payantes ; la quasi-disparition des RASED au profit d’une sectorisation primaire des zones ZEP ; l’avancée non-négligeable de groupuscule extrémistes au sein même de l’école de la République, allant jusqu’à perser dans les décisions du gouvernement ; le manque de moyens toujours plus important qui met en péril l’équilibre même de nos écoles ; …etc
Pour résumer, le système éducatif est en danger car il ne fait que creuser un peu plus les inégalités sociales au lieu de les estomper.
Aujourd’hui, le constat du nombre d’adhésions en baisse constante dans le primaire est symptomatique de notre représentativité, de notre communication, de nos engagements. Cela compromet l’avenir de notre fédération.
Nous nous devons de réagir et de réagir vite. Mais comment ?
Au CDPE 94, nous pensons que nous pouvons le faire mais nous pouvons le faire avec une fédération forte et indépendante du pouvoir ; une fédération saine et transparente financièrement.
Nous avons des militants. Nous avons des valeurs. Il faut nous appuyer sur la richesse de notre diversité en permettant le débat d’idées et la construction de positions collectives. Cela passe par l’adoption de la parité et la proportionnelle dans nos instance nationales.

C’est seulement en valorisant notre diversité que nous éviterons la sclérose et que nous mettrons nos valeurs et le débat démocratique au service des enfants.
Et puis je ne pouvais pas me présenter aujourd’hui à vous sans évoquer l’actualité de notre ancien président. Comme beaucoup le savent, cela ne va pas sans réveiller le doute et des inquiétudes chez nos militants. Or cette situation aurait pu être évitée si nous avions tendu l’oreille.
Aujourd’hui, tout comme nombre d’entre vous, nous souhaitons qu’un audit soit fait sur les comptes de notre fédération. Un audit qui permettra d’assainir la situation et surtout d’ôter s ce doute qui existe aujourd’hui chez beaucoup d’adhérents quant à la gestion de notre fédération.
Alors chers membres du CA, je me tourne vers vous, vous qui avez été élus pour nous représenter, pour trouver écho à notre demande.
En conclusion, pour pouvoir avancer, transformer le système éducatif, nous avons aujourd’hui besoin d’une fédération forte, indépendante, inventive, à l’écoute des CDPE et surtout à l’écoute de tous les adhérents que nous représentons.

Le CDPE 94


Documents joints

Contribution au débat dans la FCPE par le (...)
Contribution au débat dans la FCPE par le (...)