Edito - Ecole et parents - Septembre 2013

mercredi 4 septembre 2013
popularité : 34%

La rentrée scolaire est toujours un moment important dans la scolarité de son enfant. Cette année inaugure de nouvelles réformes après une décennie de casse tous azimuts de l’école publique. Votée cet été, la loi dite de refondation de l’école prévoit 54 000 postes d’enseignants sur 5 ans. L’école dès 2 ans est relancée mais très timidement et sans reconnaissance de l’obligation scolaire à 3 ans. Les réseaux d’aide et de soutien aux élèves en difficulté ne sont toujours pas à l’ordre du jour. La réforme des rythmes scolaires, avec le retour à 4 jours et demi hebdomadaires d’école, reste à mi-chemin des besoins des enfants. En privilégiant l’école le mercredi au détriment du samedi matin, elle maintient la coupure du week-end, néfaste aux apprentissages. Pire, la réforme transfère une part importante des activités éducatives aux communes, sans financements conséquents, ni aucune garantie de gratuité, d’égalité et de qualité.

Dans un contexte de crise et d’inégalités scolaires croissantes, les changements mis en oeuvre maquent d’ambition et appellent à la vigilance.

La FCPE Val-de-Marne maintiendra donc le cap de ses revendications pour un service public d’Education nationale de qualité partout en France. Il s’agit de garantir l’épanouissement et la réussite de tous les jeunes. Notre rôle de parents d’élèves est d’être acteurs à part entière de ce mouvement pour informer, sensibiliser, mobiliser et fédérer, car l’éducation est bien l’affaire de tous. La FCPE 94 dénonce, à cet égard, l’absence totale de la question du statut de parent délégué dans la refondation de l’école.

Nous appelons tous les parents à prendre leur place au sein des Conseils de Parents d’Elèves FCPE de chaque établissement scolaire (bulletin d’adhésion, pour une école ambitieuse et démocratique.


Ali Aït-Salah Président de la FCPE 94


Navigation

Articles de la rubrique

  • Edito - Ecole et parents - Septembre 2013