Texte de l’introduction de M. Ali Aït Salah

Président Fcpe 94
lundi 24 septembre 2012
popularité : 36%

Bonjour à toutes et à tous

Cette assemblée de rentrée est un RDV habituel de la FCPE 94. Il nous permet de faire ensemble le point de la rentrée : la prise de matériel et l’organisation des assemblées locale de parents, ainsi que la préparation des élections de représentants
Bien sûr, beaucoup de Conseils locaux organisent, en ce moment, leur AG. Mais certains n’ont pas encore fait la démarche auprès du CDPE : nous avons à leur disposition le matériel nécessaire.
Cette assemblée est importante car c’est aussi l’occasion d’échanger sur la situation dans nos écoles, collèges et lycées.
Une peu plus de 2 semaines après la rentrée, nous faisons le constat que les rentrées se suivent et se ressemblent : classes surchargées, absence de moyens dans les Rased, toujours plus d’enfants de 2/3 ans non scolarisés, absence de remplacements… Le premier degré comme le second degré ne sont pas épargnés.
Cette rentrée difficile est le fruit de politique de suppressions massives et successives de postes depuis 10 ans. 120 000 postes au total
Pour l’instant, le changement tant promis et tant attendu n’a pas trouvé le chemin l’école.
La priorité affichée par le président de la République et par le ministre de l’Education, s’est résumé par le déblocage de 1000 postes, soit au final la suppression de 13 000 postes au niveau national. Pour notre académie 80 ont été alloués et seulement 13 à notre département
Résultat : 36 postes sont effectivement supprimés lors de cette rentrée dans les écoles primaires alors qu’il y a 852 élèves supplémentaires, sans parler des moyens langue et lecture, des enseignants spécialisés des rased ou des personnels de santé.
- Plusieurs situations critiques ont pu être débloqué à Fontenay, Orly, La Queue en Brie, par exemple… suites aux mobilisations des parents des enseignants et des élus locaux, à l’Inspection et au ministère :
- Mais deux semaines après la rentrée des demandes restaient satisfaire dans 13 écoles où les effectifs dépassent plus 30 élèves par classe : A Vitry, Ivry, Chevilly Larue, Villejuif, Kremlin Bicêtre, Boissy St Léger, Champigny. Bonneuil
Depuis des réponses sont données au cas par cas par l’IA, alors même qu’une demande départementale d’audience avait été faite par les syndicats et la FCPE. Il faut s’interroger sur la façon dont sont traités ces demandes : l’IA profite de la situation pour exercer un véritable chantage à la mise en œuvre du fichier base élèves. Il échange ouverture contre un abandon des résistances pédagogiques au dispositif et contre l’arrêt de toute mobilisation. Nous allons lui rappelé l’arrêt du Conseil d’Etat de 2009 et la jurisprudence de Bastia qui confirme la liberté de chaque parent de refuser le fichage de son enfant, concernant des données personnels.
Sans doute que le ministre a entendu en partie l’écho des parents en colère, en annonçant aujourd’hui la programmation de près de 40 000 postes pour 2013, dont 22 000 pour remplacer les départs à la retraite. Si cela se confirmait dans la prochaine Loi de finance, ce serait un signe plus tangible de changement. Reste à connaître le type de postes, le statut des futurs enseignants : formation et affectation pour répondre aux urgences de l’école.
Autre annonce 90 postes sur liste complémentaire seront affectés dés cette rentrée au remplacement, c’est aussi l’aveu d’une carence qui se fait déjà sentir dans nos écoles. C’est positif mais cela représente une moyenne d’un poste par département… et là encore, ça ne fera pas le compte.
Sur la consultation pour la refondation de l’école (projet de loi d’orientation), elle s’est déroulée durant l’été et à la rentrée, à des moments où les parents n’ont pas pu participé.
Sur les thématiques proposées (école primaire, rythmes, formation des enseignants, collège unique... ), on reste dans le cadre du système actuel. L ’âge de scolarité obligatoire, l’accompagnement individualisé, le dispositif éclair comme l’assouplissement de la carte scolaire, le socle commun mais minimum de connaissance et de compétences, … tous les ingrédients de l’école de la concurrence et des inégalités mise place par la droite ne sont pas remis en cause. Le CDPE 94 vous propose un document de réflexion et de propositions (voir pages suivantes pour que les revendications de la FCPE soient prises en compte dans le projet de loi pour l’école.Merci pour votre écoute.