Réforme des collectivités : Danger pour l’éducation, danger pour les jeunes.

dimanche 24 janvier 2010
popularité : 30%

Pour la FCPE Val de Marne cette réforme menace l’existence des Départements, elle va doublement limiter leur action en réduisant leur champ d’intervention à leur seules compétences légales (construction/entretiens des collèges, aide sociale à l’enfance, construction entretiens des routes, RSA…) et par la suppression de la taxe professionnelle réduire leur budget de fonctionnement et d’investissement. De plus, de nombreux services publics rendus à la population seront supprimés.

En effet l’abrogation de « la clause de compétences générale » qui permet aux collectivités locales d’agir dans des domaines au delà de leurs obligations, conduirait par exemple à la fermeture des crèches, du Mac val, de la roseraie ou encore des journées de solidarité.

Pour les parents d’élèves de la FCPE, la fin du remboursement à 50% de la carte imagin’R pour 70 000 jeunes Val de Marnais ou encore de l’aide à la demi pension de 14 000 collégiens seraient un recul social sans précédent.

Qu’adviendra t’il du programme de rénovation et d’entretien de la totalité des collèges du Val de Marne ?
Quid des subventions, pour le sport au collège et ses 11700 collégiens, l’aide aux 1500 élèves handicapés et les objets de rentrée scolaire aux jeunes de 6ème et de 4ème. ?

Les subventions aux foyers sociaux éducatifs dans les établissements scolaires seront-elles aussi remises en questions ?
Les actions d’’apprentissage de la citoyenneté comme le conseil général des collégiens. ou encore les 500 jeunes des 66 associations qui mènent des projets de solidarité internationale.

Nous avons de forte crainte aussi sur la pérennité du dispositif SOS Rentrée qui a encore concerné plus de 880 élèves et des subventions aux missions locales.

On le voit à travers la remise en cause des départements c’est une grande part de l’action sociale, éducative et culturelle qui serait mis à mal. A terme, ce seront de nombreux emplois supprimés directement en relation avec l’éducation de la jeunesse. Cette réforme est un des piliers de la transformation du modèle social Français. Elle a pour seul objectif de supprimer des moyens aux collectivités territoriales, principaux fournisseurs des services publics locaux dont l’éducation fait partie. Refusons cette réforme néfaste pour l’éducation et la jeunesse.

Rassemblons nous devant la préfecture Mardi 26 janvier de 17h00 à 20h00

à l’appel de la majorité du Conseil général du Val de Marne et de son Président Christian FAVIER


Commentaires  forum ferme