800 enfants du département privés de l’intervention du RASED

lundi 7 juillet 2008
popularité : 28%

Plus de 800 enfants du département privés de l’intervention du RASED
Inacceptable ! L’Inspecteur d’Académie doit revenir sur sa décision !

Une délégation constituée de représentants des organisations syndicales SNUDI-FO, SNUipp, CGT, SUD et de la FCPE du Val de Marne s’est présentée vendredi 4 juillet à 18h pour être reçue par l’Inspecteur d’Académie.

Cette délégation était mandatée pour exiger de l’Inspecteur d’Académie qu’il revienne sur sa décision de « fermer dans les faits » plus de 20 postes E (17 postes complets et des compléments de temps partiel) de RASED (réseau d’aide aux élèves en difficulté scolaire) en refusant d’y affecter des enseignants (faisant-fonction).

Ainsi, dans le département, plus de 800 enfants en difficulté seraient privés de cette aide indispensable dispensée pendant le temps scolaire.

Cette mesure est prise en application des projets du ministre Darcos (dont nos organisations syndicales et la FCPE 94 demandent l’abandon) qui suppriment 2 heures d’enseignement hebdomadaire (72 heures par an) pour tous les élèves de l’école primaire et organisent la remise en cause de l’intervention des enseignants des RASED auprès des élèves en difficulté pendant le temps scolaire.

Avec les 20 postes G des RASED (rééducateurs) qui restent vacants et qui ne seront pas pourvus, ce sont donc plus de 40 postes de RASED qui disparaîtraient du département lors de la prochaine année scolaire. Parmi les communes les plus touchées : Créteil 7 postes menacés, Ivry 5 postes, Villejuif 3 postes, Vitry 3 postes, Limeil-Brévannes 3 postes, Champigny 2,5 postes, Villeneuve St Georges 2 postes, Maisons-Alfort (1 poste et demi), etc…

Alors que les autorités de l’Education nationale interdisent aux enseignants volontaires d’occuper ces postes, rien n’est fait pour permettre de former des enseignants spécialisés (diminution du nombre d’autorisations de départ en formation spécialisée).
C’est tout le dispositif d’aide aux élèves en difficulté qui est remis en cause.

Cette mesure a été prise dans le mépris des enfants, des parents, des enseignants, des organisations syndicales et de la FCPE 94 qui ont tous été mis devant le fait accompli il y a moins d’une semaine. Impossible d’accepter d’opposer les écoles entre elles, les catégories de personnel entre elles (spécialisés et non spécialisés). Tous les postes doivent être pourvus, toutes les classes doivent être ouvertes : aucun redéploiement !

L’IA n’a pas reçu la délégation. Après plus d’une heure de discussion avec ses services, il s’est engagé à ce qu’une délégation des organisations syndicales et de la FCPE94 soit reçue avant le 10 juillet 14h. La date et l’heure de l’entrevue seront connues dans les heures qui viennent.

Créteil le 4 juillet 19h30


Commentaires  forum ferme