Nouveaux programmes 1er degré Pensée minimum et ordre moral !

samedi 23 février 2008
popularité : 39%

Les projets de nouveaux programmes du primaire présentés par le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos, mercredi 20 février, tournent le dos aux besoins d’une école moderne, innovante, où la diversité et le renouvellement des savoirs et des apprentissages sont au cœur de l’épanouissement et de la réussite de tous les élèves.

Dans un contexte de réduction budgétaire et de multiplication des dispositifs d’évaluation, la FCPE 94 dénonce une conception étriquée, nostalgique et passéiste de l’école qui vise la mise en concurrence des élèves et des établissements.

Après le discours de Nicolas Sarkozy sur le retour des fondamentaux , de la morale, et sur la mémoire des enfants déportés assumée par chaque élève de CM2, Xavier Darcos enfonce le clou.

Il resserre les apprentissages, pourtant décisifs en maternelle et en élémentaire, sur l’acquisition de la langue française, des techniques opératoires en mathématiques (addition, soustraction, multiplication et division), et des principes de la morale.

Si le ministre prétend préserver la liberté pédagogique des enseignants, il impose, dans presque toutes les disciplines, la règle du par cœur et des automatismes plutôt que la réflexion et la compréhension à partir de savoirs à enrichir et à renouveler tout au long du cursus scolaire et de la vie.

Exemples : l’enseignement de l’histoire ou de la morale et du civisme qui remplace l’éducation civique se résumera à apprendre des dates, des maximes ou des adages du type« la liberté de l’un s’arrête à celle d’autrui », « nul n’est sensé ignorer la loi ». De la même manière, la devise, l’hymne national et les valeurs de la République seront enseignés par le petit bout de la lorgnette, en les déconnectant de toute référence contextuelle, historique, politique, culturelle ou sociale (comment ont-ils été constitués, dans quelles conditions ?…).

Le formatage induit par de tels programmes fait peur… Il ne laisse aucune place à l’esprit critique. D’autant que seront également enseignés les rudiments de la morale (la quelle ?), de la politesse et du savoir vivre. Ainsi, on sortira toujours plus nombreux du système scolaire sans diplôme ou qualification, mais on aura appris à dire : « merci … ! ».

Ces nouveaux programmes du primaire intègrent la logique globale d’une école basée uniquement sur un socle commun de compétences et de connaissances minimum. Avec la réduction de 72h de cours (semaine de 4 jours) et la multiplication des dispositifs d’évaluation (livrets de compétences), c’est le tri social que l’on organise.

La FCPE 94 appelle à se mobiliser pour des programmes scolaires ambitieux, ouverts et permettant l’épanouissement de tous les élèves dans le cadre de l’école publique laïque et gratuite.

Vitry-sur-seine le 21 février 2008


Documents joints

PDF - 137.3 ko
PDF - 137.3 ko

Commentaires  forum ferme