Communiqué de l’intersyndicale nationale UNSA Éducation, FSU, SGEN-CFDT, FERC-CGT et FAEN

mercredi 18 juillet 2007
popularité : 28%

L’Éducation nationale pourrait subir, à la rentrée 2008 un retrait de postes inédit. Les chiffres évoqués porteraient sur 17 000 emplois supprimés, s’ajoutant aux milliers de suppressions de ces dernières années. C’est une nouvelle attaque contre l’École qui marquerait une nouvelle étape dans la dégradation, d’une ampleur jamais atteinte, du service public d’éducation.

Les conditions d’encadrement et d’enseignement atteindront un point critique. Les établissements les plus fragiles verront leurs difficultés accrues, les inégalités s’accentueront. L’offre de formation sera réduite, l’objectif de la réussite de tous les élèves compromis.

Les personnels verront leurs conditions de travail se dégrader un peu plus et la précarité s’accentuera encore.

Les fédérations (UNSA Éducation, FSU, SGEN-CFDT, FERC-CGT, FAEN) dénoncent ce mauvais coup supplémentaire porté à l’École publique. Elles appellent à réunir les conditions d’une mobilisation de grande ampleur dès que possible dans le courant du premier trimestre. Dans cette optique, elles décident d’organiser, avec les personnels, au plus près du terrain, les réunions nécessaires pour les informer et construire, avec eux, cette mobilisation.

Elles décident de solliciter les organisations du monde éducatif (organisations d’élèves, d’étudiants, de parents d’élèves et associations) pour agir ensemble à la hauteur des menaces qui pèsent sur le service public d’éducation.

Les fédérations UNSA Éducation, FSU, SGEN-CFDT, FERC-CGT et FAEN réaffirment leur attachement au respect du droit de grève. Elles dénoncent l’utilisation faite par le gouvernement de l’argument du service minimum qui sert à masquer la réalité des problèmes.

Le 18 juillet 2007


Commentaires  forum ferme