Propos de Sarkozy sur mai 68 : retour à "l’autoritarisme" de Pétain (Meirieu)

mercredi 2 mai 2007
popularité : 12%

Le pédagogue Philippe Meirieu a estimé lundi que les propos de Nicolas Sarkozy sur mai 68 dimanche à Bercy relevaient d’un retour à "l’autoritarisme" prôné par Pétain, critiquant la vision "infantilisante" de l’école par le candidat UMP.

M. Sarkozy avait estimé dimanche lors de son meeting à Bercy (Paris) que mai 68 avait "liquidé l’école de Jules Ferry", et "imposé le relativisme intellectuel et moral".

"Ce que Nicolas Sarkozy dit sur l’autorité ressemble au discours de Pétain, avec un retour à l’autoritarisme, à une forme d’obéissance arbitraire fondée sur la force et non sur la compétence", a estimé le fondateur des IUFM (instituts de formation de maîtres).

"C’est une vision infantilisante de l’école", a-t-il déploré.

"Liquider mai 68, c’est un recul inquiétant de la démocratie : c’est mettre une place un dispositif dans lequel l’autorité ne se discute pas, or l’autorité démocratique, par essence, se discute", a-t-il estimé.

"Il y a eu des excès libertaire en mai 1968, mais ils ont très vite été cadrés, on est revenus aux notes depuis des dizaines d’années, et il n’y a jamais eu autant de sanctions, autant de conseil de discipline qu’actuellement, sans que cela ne fasse baisser la violence scolaire d’ailleurs", a-t-il ajouté.

"Ce qui a fait l’enfant roi, ce n’est pas mai 1968, ce sont les médias et la publicité, qui exaltent les caprices de l’enfant consommateur", a-t-il conclu, exhortant le candidat à s’attaquer au "crétinisme intellectuel" que promeuvent les médias et les multinationales.