L’UNL reste majoritaire au CSE mais perd un siège au profit de la Fidl

vendredi 16 mars 2007

L’Union nationale lycéenne (UNL) a perdu un de ses trois sièges lors des dernières élections au Conseil supérieur de l’Education (CSE), au bénéfice de la Fidl associée à des organisations lycéennes locales, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Tout en soulignant que les candidats se présentent sans étiquette, le ministère de l’Education a confirmé à l’AFP que Floréale Mangin, présidente de l’UNL, syndicat lycéen créé en 1994, et Céline Afchain, secrétaire nationale, avaient été élues.

La troisième élue, Manon Aubry, qui appartient à une association lycéenne niçoise, Ciel, s’est présentée sur un texte commun à la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl), proche de SOS Racisme.

"L’UNL est toujours la première organisation nationale", a déclaré à l’AFP Floréale Mangin, en appelant à "l’unité du combat lycéen". "Nos intérêts sont communs, et au-delà du CSE, les lycéens doivent se mobiliser avec les parents et les enseignants pour défendre notre Ecole", a-t-elle ajouté.

Le syndicat lycéen, très actif dans le mouvement contre le CPE et qui revendique 6.000 adhérents, vient de lancer une campagne pour protester contre les 5.000 suppressions de postes à la rentrée prochaine et contre le décret Robien qui allonge le temps de travail de certains enseignants et instaure leur éventuelle bivalence (enseigner dans deux matières).

Les élections des lycéens au CSE, instance représentative de la communauté éducative chargée de délivrer des avis au ministre, ont lieu tous les deux ans et permettent aux lycéens de compter leurs troupes et leur influence.

Le Conseil supérieur de l’éducation est un organe uniquement consultatif, composé de 97 membres représentant l’ensemble de la communauté scolaire et universitaire. Sur tout ce qui concerne l’école de près ou de loin, il donne son avis au ministre, qui peut ne pas tenir compte de son vote.

Dix-neuf membres y représentent les usagers, c’est-à-dire les parents d’élèves, les étudiants et les lycéens.


VOIR EN LIGNE : Dépêche VousNousIls du 15 mars 2007



Toutes les brèves du site