Cinq propositions du Collectif pour le Droit à l’école des handicapés

mercredi 17 janvier 2007

Le Collectif pour le Droit à l’école a formulé mardi à Paris cinq propositions pour améliorer les conditions de scolarisation des quelque 160.000 enfants et jeunes handicapés, tout en dénonçant un manque d’information des familles et de moyens humains mis en place depuis la rentrée.

L’association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh), les syndicats et les associations de parents d’élèves demandent "une politique ambitieuse" pour la scolarisation des handicapés, mis en oeuvre à la rentrée 2006 par la loi du 11 février 2005 qui a remplacé la loi de 1975 qui n’était plus adaptée.

La loi de 2005 prévoit dorénavant l’inscription de l’enfant en situation de handicap dans l’école la plus proche du domicile, quel que soit son lieu effectif de scolarisation.

Les membres du collectif ont demandé que les "familles comme les professionnels bénéficient de toute urgence de l’information indispensable" de cette loi et que la formation des personnels de l’Education, susceptibles d’accueillir des enfants ou des jeunes handicapés soit "une priorité des plans académiques et de départementaux de formation continue".



Toutes les brèves du site