Pour la libération et la régularisation de Houcine Ghafsi

jeudi 11 janvier 2007
popularité : 39%

Aujourd’hui, il est toujours retenu. Nous rappelons que la Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par les Nations unies le 20 novembre 1989 et ratifiée par la France, stipule que le droit à l’éducation (article 28) et le droit d’un enfant à bénéficier de la présence de ses parents doivent être respectés. Nous, parents d’élèves, enseignants, habitants du quartier, personnes attachées à la Défense des Droits de l’Homme et de l’Enfant, demandons pour des raisons humanitaires, de bien vouloir libérer Houcine Ghafsi et de réexaminer avec bienveillance sa situation, afin de lui accorder un titre de séjour lui permettant de travailler et de pouvoir enfin vivre paisiblement avec ses enfants dans des conditions dignes et humaines sur le territoire français. Chahib, Samy et Mohamed ont le droit à une vie normale, avec leurs camarades, entourés par leur famille. FCPE-RESF des écoles Montesquieu et Eva Salmon. Jeudi 11 janvier 2007.