Collège - Ecoles et parents - N° 143 : septembre 2016

mardi 30 août 2016
popularité : 76%

Moins de cours, moins d’ambition, plus de disparités

Malgré la réforme du collège qui s’appliquera à la rentrée 2016 (voir encadré), des questions de fond restent sans réponses adaptées pour combattre des inégalités scolaires et sociales criantes. Cela concerne en particulier les effectifs par classe et les absences non remplacées.
Dans les faits, ce sont les établissements les plus en difficulté qui ont le moins de moyens humains, matériels et pédagogiques, et où se retrouvent massivement les enseignants débutants et moins expérimentés.
Ce n’est pas cette réforme qui permettra la nécessaire disparition des inégalités sociales et scolaires. D’autant plus qu’elle s’appuie sur un postulat dangereux (et contraire à celui de la loi de refondation de l’école qui considère les élèves "tous capables") en affirmant qu’un certain nombre de jeunes ne disposent pas des capacités d’abstractions nécessaires aux apprentissages de haut niveau aujourd’hui indispensables !
La logique du "socle commun de compétences", au lieu de donner un haut niveau de culture commune pour tous, conduit à maintenir les inégalités, en particulier entre quartiers, et à une mise en concurrence entre établissements.
Contrairement aux discours ministériels de "dialogue renouvelé" avec les parents, force est de constater que ceux-ci, et leurs associations représentatives, n’ont en rien été consultés sur cette réforme !
Il faudra donc se faire entendre plus que jamais pour la construction d’une indispensable réforme du collège qui s’attaque réellement aux inégalités, avec les moyens nécessaires à la réussite de tous les élèves. Restons mobilisés !


Documents joints

Article publié Ecoles et parents - N° 143 : (...)
Article publié Ecoles et parents - N° 143 : (...)