Après le Ministère, continuons la mobilisation !

jeudi 24 mars 2016
popularité : 18%

250 parents, enseignants et élus locaux se sont rassemblés sous les fenêtres du ministère de l’Éducation nationale, ce mercredi 23 mars, pour exiger l’annulation des 88 fermetures de classes prévues et une dotation supplémentaire exceptionnelle de postes pour la rentrée prochaine dans les écoles du Val de Marne.
Une délégation de 4 personnes a finalement été reçue par deux collaborateurs directs de Najat Valaud-Belkhacem. Sans faire aucune annonce, ils ont reconnu, à demi mots, que la situation de certaines écoles du département n’était pas satisfaisante.
Ils s’engagent notamment à examiner de plus près leurs prévisions d’effectifs qui se situent en dessous des chiffres remontés par les villes comme à Champigny-sur-Marne (écart de 240 élèves), à Alfortville et dans bien d’autres villes encore.
Après la forte mobilisation du 8 mars devant la préfecture de Créteil, cette action devant le Ministère nous a permis d’ouvrir une brèche. Les choses pourraient évoluer !
La FCPE 94 qui participe à ce mouvement de la communauté éducative, avec les syndicats enseignants (SNUDI-FO, SNUIPP-FSU, CGT Educ’action, et Sud Education), appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation dans les écoles concernées et à la solidarité de tous les parents d’élèves, pour obtenir la création de postes et l’ouverture de classes nécessaires pour assurer de bonnes conditions d’études des élèves.

Villejuif, le 24 mars 2016