Le college chérioux veut garder ces moyens ZEP

Il demande à rentrer dans le REP !
lundi 8 décembre 2014
popularité : 49%

Non au déclassement du collège Chérioux.
Oui au « Réseau d’éducation prioritaire (REP) » pour les collèges Chérioux et les établissements scolaires du secteur.

Nous parents d’élèves, enseignants, personnels administratifs de service et d’entretien des établissements scolaires liés au collège Chérioux refusons que soient retirés au collège certains moyens que le classement en « Zone d’éducation prioritaire » avait apportés. Ces moyens ont bien été utilisés et le collège va mieux qu’il y a 15 ans. Tout cela reste cependant fragile et nous refusons que l’Education nationale supprime :

  • les classes avec au maximum 25 élèves
  • des heures allouées en plus, facilitant les dispositifs de soutien, des dédoublements, des heures supplémentaires en E.P.S, l’existence de classes à profil (bilangues, histoire des arts, cham…)
  • des moyens de vie scolaire qui assurent la sécurité et le bien-être des élèves
  • des projets pédagogiques variés et efficaces

Nous nous mobilisons pour maintenir notre collège de secteur dans l’éducation prioritaire et rattacher les écoles primaires au « Réseau d’éducation prioritaire ». Le lycée Chérioux a aussi besoin de plus de moyens correspondant à l’éducation prioritaire.

En outre, nous refusons le dispositif faisant perdre aux enseignants leurs points acquis utilisables pour leurs mutations s’ils ne quittent pas l’établissement sortant de l’éducation prioritaire : ce dispositif gouvernemental constitue un hold-up sur les points acquis et oblige quasiment les enseignants à déserter le collège s’ils ne veulent pas perdre tous leurs points. Nous n’avons pas besoin de vous rappeler que, dans un établissement scolaire, le travail en équipe est essentiel. Renouveler de manière massive et brusque l’équipe enseignante risque de créer des dysfonctionnements et une perte de repère pour nos enfants.

Enfin, nous demandons un plan de rattrapage pour l’académie de Créteil dont les moyens financiers investis dans l’éducation sont inférieurs à l’académie de Paris alors que les élèves de l’académie de Créteil ont plus de difficultés scolaires.

Toutes ces demandes n’ont qu’un seul et unique objectif : la réussite de TOUS les élèves !

L’action « collège mort » initié le mercredi 17 décembre 2014 par les aprents a été une réussite : seuls 5 % des élèves étaient présents !
Le jeudi 18 décembre, les enseignants ont décidé de ne pas assurer leurs cours pour continuer le combat. La mobilisation doit continuer en janvier pour se faire entendre.