Edito. Et maintenant le changement pour l’école !

 mai 2012
popularité : 24%

Notre congrès départemental des 8 et 9 juin s’ouvre dans un contexte nouveau. Notre pays s’est débarrassé d’une politique désastreuse pour l’école et pour l’avenir des jeunes. Nous avons donc changé d’homme, il faut maintenant changer de politique.
Car les défis à relever sont à la mesure du fossé qui a été creusé au cours des 10 dernières années : suppressions massives de postes, casse des Rased, de la scolarisation des 2/3 ans, réformes rétrogrades, chasse aux sans papiers et à leurs enfants…
Une autre ambition pour l’école publique, passe par des mesures d’urgence dès la prochaine rentrée : postes dans les classes, Rased, scolarisation en maternelle, … Notre département, particulièrement frappé par les inégalités, doit bénéficier d’une attention particulière. Les 1000 postes supplémentaires prévus par Vincent Peillon à la rentrée sont une avancée, mais ils ne suffiront pas à répondre à ces urgences. La FCPE 94 appelle les parents d’élèves à se mobiliser le 18 juin à l’inspection académique (Voir ci-dessous) pour obtenir de meilleures conditions pour la rentrée. Au delà, il faudra revenir sur les réformes rétrogrades et maintenir nos exigences pour transformer et démocratiser l’école, en plaçant les enfants et les jeunes au cœur du système éducatif.

Ali Aït-Salah, président de la FCPE 94