Non à la suppression d’une année d’enseignement, Oui à une revalorisation de la voie professionnelle

lundi 21 novembre 2011
popularité : 33%

Le président de la République a annoncé mi-octobre qu’il souhaitait remplacer la terminale professionnelle (Bac pro et CAP), par une année en alternance.

Après la suppression d’une année d’enseignement en 2008, avec la mise œuvre de la réforme du Bac pro 3 ans, c’est une nouvelle attaque contre la voie professionnelle. Cela se ferait par une baisse des moyens au détriment de la formation de milliers de jeunes, en particulier de ceux issus des quartiers populaires.

Chaque année, 230 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme, ni qualification.

Loin de la voie d’excellence que l’on nous présente, l’apprentissage connaît un fort taux d’échec, avec une sortie importante du cursus sans qualification (jusqu’à 40% pour le niveau 5), répondant à la demande du patronat d’une main d’œuvre malléable et corvéable.

La FCPE 94 dénonce toute main mise des entreprises sur la formation initiale. Elles n’ont à définir ni les contenus d’enseignement, ni la pédagogie.

Notre fédération de parents d’élèves exige une revalorisation de la voie professionnelle afin de répondre aux besoins de formation des jeunes :

> Un retour sur la suppression des BEP
> La création de places et de filières diversifiées sur le territoire
> Le recrutement d’enseignants formés et en nombre suffisant.

Villejuif le 4 novembre 2011