La FCPE 94 refuse des évaluations à haut risque pour les élèves !

mercredi 19 octobre 2011
popularité : 32%

Dès la mise en place des évaluations CE1 et CM2, la FCPE 94 n’a eu cesse de
dénoncer des mesures qui stigmatisent et classent les élèves et les écoles, et ne
répondent en rien aux besoins pédagogiques.

Avec le nouveau livret d’« aide à l’évaluation des acquis en fin d’école maternelle »
proposé par le ministère de l’Éducation nationale, une nouvelle étape est franchie
dans le tri et la relégation, en mettant en place une classification des élèves selon
trois catégories : RAS, risque, haut risque.

Ce dépistage précoce exclura les élèves les plus fragiles d’un processus normal
d’apprentissage.
Il constitue une forme de fichage dès 5 ans avec un étiquetage de certains enfants et
de leurs familles.

Ces dérives figuraient déjà dans le fichier base élèves. Elles ont été
retirées suite à une forte mobilisation. Mais le fichage se poursuit.
Pour la FCPE 94, ce dispositif est honteux et doit être retiré.
Il tire son inspiration des rapports Jean-Marie Bockel et Jacques-Alain Bénisti ou
encore de celui de l’INSERM, qui voient dans le comportement de certains enfants les
germes de la délinquance.

L’enfant est un être en pleine construction. La maîtrise de soi, de ses émotions, le
respect des règles ne sont pas innés. Chaque enfant est éducable. Il doit pouvoir
grandir et s’épanouir à travers l’apprentissage, en se construisant progressivement et
sereinement tout au long de son parcours scolaire. Ni compétition, ni tri, ni élitisme.

Comme les évaluations CE1-CM2, ce dispositif a également un but comptable, et
s’inscrit dans la continuité de la politique de casse de l’école maternelle publique.
La maternelle, l’école n’a pas à être un lieu de tri social mais un lieu pour une réussite
scolaire de tous les élèves quel que soit leur milieu d’origine. Elle doit accueillir les
enfants dès 2 ans pour les familles qui le demandent, et tous dès 3 ans, dans des
classes à effectifs réduits et avec des enseignants en nombre et formés.
La FCPE 94 exige le retrait immédiat de ce dispositif d’évaluation qui fiche et
sélectionne dès le plus jeune âge.