Pont de l’ascension : respect du calendrier scolaire !

vendredi 23 septembre 2011
popularité : 20%

Vous allez certainement recevoir une proposition du directeur via l’inspection académique, pour vous demander de faire un choix pour le report, ou le maintien du vendredi 18 mai 2012, (vendredi de l’ascension). Des conseils d’école extraordinaires devraient être programmés pour acter cette décision. Les dates proposées peuvent comporter en remplacement des mercredis.

La FCPE 94 dénonce cette modification du calendrier scolaire et cette mascarade de consultation qui a des conséquences sur l’organisation sociale des élèves et de leurs familles. La FCPË 94 est pour le maintien d’un calendrier national unique pour tout le monde. Est-ce un moyen de morceler un peu plus le service public de l’Education nationale, en faisant prendre aux institutions locales, des décisions qui génèrent des inégalités de traitement des élèves, selon les communes ou les établissements ? Des familles ayant des enfants dans des écoles différentes arriveraient à des jours de congés différents !

De nombreux parents travaillent le vendredi de l’ascension et ne bénéficient pas de ce pont. Il y aura une disparité entre les villes du Département quant aux possibilités d’accueil des enfants qui seront offertes aux parents. La situation économique, elle, n’a pas changé, et quel est le pourcentage des familles qui pourront réellement profiter de ce long week-end ?

S’il y a remplacement par un mercredi, de nombreux enfants pratiquent ce jour-là, une activité sportive, de loisirs ou artistique. Ils en seront privés avec le report de l’école. L’intérêt et le rythme des élèves ne sont pas pris en compte.

Aucune solution ne peut satisfaire tout le monde. Cette mesure vise une nouvelle fois à diviser la communauté éducative. C’est pourquoi nous appelons les conseils locaux à refuser ce report, et à demander le respect du calendrier national.

Si l’on veux consulter les conseils d’écoles, consultons-les sur la suppressions des RASED, des emplois aidés, des intervenants en langues, du manque d’ AVS ou de places en maternelle et du manque de remplaçants.

Vitry sur seine le 21 septembre 2011

Alain Piaugeard
Vice président FCPE 94