Mobilisation contre le budget de penurie de l’education nationale

lundi 10 janvier 2011
popularité : 42%

Manifestation à 14h30 de Luxembourg vers le ministère de l’éducation nationale.

Le collectif “L’éducation est notre avenir ” * dénonce les effets catastrophiques qu’aura la mise en oeuvre du budget 2011 pour l’Éducation nationale, s’il est adopté par le Parlement.

Le budget 2011 prévoit la suppression de 16 000 emplois et n’affiche d’autre ambition pour le système éducatif que la recherche d’économies à partir du dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Pourtant, les effectifs d’élèves vont continuer d’augmenter et la part du PIB français destinée aux enseignements primaires et secondaires a diminué dans la période récente en passant de 4,5% en 1995 à 3,9% en 2006.
En île de France, alors que les effectifs seront en hausse dans toutes les académies et à tous les niveaux d’enseignement, ce sont au total 1263 postes qui sont supprimés (317 dans le 1er degré, 946 dans le second degré).
D’ores et déjà les Recteurs annoncent la couleur : réduction de la carte des formations en particulier via la réforme des voies technologiques, hausse des effectifs à tous les niveaux, menaces sur les remplacements, … Pire, alors que notre région connaît de très fortes inégalités, ce sont les élèves les plus en difficulté qui sont attaqués avec la mise en péril de l’éducation prioritaire ou la disparition programmée des Rased. Aboutissement de l’ensemble, le projet « d’école du socle commun » tend encore à renforcer la ségrégation sociale et scolaire.

Le collectif appelle lycéens, étudiants, parents d’élèves et personnels de l’éducation de l’Ile de France à participer à la journée nationale de mobilisation du 22 janvier en manifestant à Paris en direction du ministère de l’éducation nationale.

Cette première étape doit être rapidement prolongée par d’autres actions.

Ensemble, refusons les fermetures de classes, la disparition des RASED, les suppressions de places en maternelle, la baisse des dotations des collèges et lycées, le manque d’ambition du plan Licence à l’université, les réductions de postes et d’options, les hausses d’effectifs dans les classes… Exigeons une véritable formation professionnelle des enseignants sans laquelle les écarts entre élèves vont continuer à se creuser !

Aujourd’hui plus que jamais, notre pays a besoin d’un système éducatif qui s’attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. D’autres choix pour la réussite de tous les jeunes sont nécessaires afin que l’École remplisse les objectifs d’une École démocratique et ambitieuse.

* Les organisations à l’initiative de cet appel :
AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - EEDF - FAEN - FCPE - FEP-CFDT - FERC-CGT - FGPEP - FIDL - FOEVEN - Les FRANCAS - FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l’Enseignement - Fédération Léo Lagrange - OCCE - SGEN-CFDT - SUD Education - UNEF - UNL - UNSA Education