Quand les représentants de l’Etat dérapent

vendredi 29 octobre 2010
popularité : 41%

Les parents d’élèves FCPE du Val de Marne s’adressent aux représentants de l’Etat (Préfet, Recteur, Inspecteur d’Académie).

Messieurs les représentants de l’Etat, suite aux nombreuses manifestations de ce matin dans les lycées du Val de Marne, nous tenons à vous mettre en garde dans la gestion de la crise, que nous considérons comme particulièrement irresponsable, par les services de l’Etat dont vous portez la responsabilité dans ce département.

En effet, les chefs d’établissement auraient reçu l’injonction de Monsieur le Recteur d’interdire la tenue de réunion aux lycéens à l’intérieur des établissements ce qui constitue une entrave aux droits des lycéens dans leur expression démocratique reconnue à article 3 du décret n° 85-924 du 30 août 1985, les contraignants à tenir leurs assemblées générales à l’extérieur des établissements.

Et c’est justement à l’extérieur des établissements que les attendent les gardes mobiles envoyés par Monsieur le Préfet. Nous avons pu constater des charges injustifiées, des arrestations arbitraires, des tirs de flashball, alors même que le préfet de Paris en a interdit l’utilisation suite à la bavure survenue hier au lycée Jean Jaurès de Montreuil où un jeune lycéen a été blessé et opéré à un œil suite à un tir de flashball.

Les parents d’élèves de la FCPE Val-de-Marne demandent à Monsieur le Préfet du Val de Marne d’interdire l’utilisation des FalshBall contre les lycéens et à Monsieur le Recteur de l’Académie de Créteil de ne pas interdire la tenue des réunions par les lycéens à l’intérieur des Lycées.