Les CAF en appui aux suppressions de postes en maternelle ?

vendredi 29 octobre 2010
popularité : 28%

Déjà dans les fiches du schéma d’emploi 2011-2013 rédigées par le ministère de l’Education nationale et longuement décriées au printemps 2010, la réduction de la scolarisation des enfants de deux ans était identifiée comme un des leviers pour les suppressions de postes au sein des académies.

Et voilà que le ministère de la Famille s’en mêle !

La direction des politiques familiales et sociales a en effet envoyé le 29 septembre dernier une lettre circulaire aux directeurs des caisses d’allocations familiales précisant les modalités d’intervention de la branche Famille en direction des jardins d’éveil.

Cette lettre des directeurs de CAF incite au zèle dans l’application du décret sur les jardins d’éveil publié en juin dernier sur lequel la FCPE avait déjà exprimé son opposition.

Attachée à la scolarisation en maternelle, la FCPE ne peut que dénoncer avec force une nouvelle fois le désengagement de l’Etat dans l’éducation et ce, dès le plus jeune âge. Toute remise en cause de la scolarisation en maternelle de 2 à 6 ans est inacceptable. Il faut au contraire développer l’école maternelle et lui permettre d’offrir toutes les conditions de la réussite à chaque enfant.

La FCPE rappelle l’attachement des parents d’élèves à l’école maternelle publique, gratuite, et présente sur tout le territoire français et revendique la scolarisation des enfants dès deux ans à l’école dès lors que les familles le demandent.

Face à un recul voulu et programmé, s’appuyant sur tous les rapports publiés y compris celui de la Cour des comptes et sur l’adhésion de l’opinion, la FCPE, plus que jamais, se battra. Elle exige une véritable politique en faveur de l’école maternelle.