A une semaine de la rentrée de nombreux jeunes lycéens "en galère"

dimanche 29 août 2010
popularité : 29%

En début de séance l’Inspecteur d’Académie a annoncé plus de 700 jeunes non affectés, dont 400 uniquement pour les classes de terminale, principalement des redoublants.

Si un certain nombre de jeunes ont été affectés, ils l’ont été trop souvent sans tenir compte de leurs souhaits d’établissements, d’option ou de langue, voir loin de leur domicile

En fin de matinée, un très grand nombre de jeunes n’avaient pas de place dans un lycée et particulièrement en terminale. Cette situation est inacceptable, d’autant que l’inspection ne compte pas ouvrir de classes en lycée pour accueillir cette jeunesse sans bahut, s’en remet au dispositif SOS rentrée pour trouver des solutions (le monde à l’envers) et compte faire un bilan à la fin du mois de septembre, de quoi désespérer la majorité d’entre eux.

La FCPE Val-de-Marne exige que tous les jeunes soient accueillis rapidement en fonction de leurs vœux d’affectation dans le lycée de secteur ou le plus proche de leur domicile quand les options et les spécialités sont
atypiques. Pour cela il faut ouvrir des classes, embaucher des enseignants et les former. C’est pourquoi la FCPE 94 demande un RDV d’urgence à l’inspecteur d’académie.

Vitry, le 26 août 2010