Formation des enseignants bradée, éducation au rabais

dimanche 29 août 2010
popularité : 42%

Au moment où, les 25, 26 et 27 août, l’Inspection académique affecte et forme à la sauvette, les futurs enseignants stagiaires, la FCPE Val-de-Marne invite à un point presse :

Vendredi 27 août à 11h30 devant l’Inspection académique

avenue du Général de Gaulle, juste en face d’une grande enseigne de magasin également coutumière des soldes, bradages et autres liquidations.

Dans un contexte de contre-réformes et de suppressions massives de postes (16500 postes pour 2011), le gouvernement a décidé de brader la formation des enseignants.

Dés cette rentrée, des étudiants stagiaires sans formation prendront des classes en responsabilité. Ils sont 279 en primaire et 261 dans le secondaire dans notre département. Beaucoup d’entre eux seront affectés dans les quartiers les plus défavorisés. Ils n’auront ni les outils professionnels, ni disciplinaires et pédagogiques pour exercer un métier difficile et exigeant.

Ils n’auront pris connaissance de leur établissement d’affectation qu’une semaine avant la rentrée, sans aucun temps d’adaptation, et de préparation avec l’équipe éducative, jetés dans le grand bain avec pour seule bouée de sauvetage, « un guide pratique d’aide à la prise de fonction » comprenant 8 recommandations.

Ce bradage de la formation des enseignants est la conséquence de la suppression des Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Il sert à justifier les suppressions de postes (non remplacement d’un fonctionnaire à la retraite sur deux) et à précariser l’emploi. Les élèves en paieront les conséquences et le service public d’éducation sera durablement affaibli.

Nos enfants ne sont pas des cobayes ! Enseigner est un métier qui s’apprend. Que diraient des passagers d’un avion à qui l’on apprend que leur pilote n’a que quelques heures de vol ?

Pour la FCPE 94, améliorer la formation des enseignants est déterminant pour faire réussir tous les élèves. C’est un enjeu essentiel pour lutter contre l’échec scolaire et les inégalités sociales et territoriales.

Vitry le 23 août 2010