L’action continue

dimanche 9 mai 2010
popularité : 32%

Parents enseignants Rassemblement devant l’Inspection d’Académie 68 avenue du Général de Gaulle à Créteil

à partir de 17 h 30 mardi 11 mai
A l’appel de la FCPE et des syndicats d’enseignants

Nous dénonçons les conditions actuelles de fonctionnement des écoles :

- Classes surchargées

- Pas de places suffisantes dans les maternelles pour scolariser tous les inscrits cette année, mais l’IA continue à diminuer les places en portant la scolarisation des 2 ans de 16% à 8% (en 10 ans c’est l’équivalent de 150 classes en moins dans le département)

- Deux heures de cours du samedi matin supprimés et non-remplacés : une pression supplémentaire sur les élèves pour finir un programme déjà chargé et un rhytme scolaire inadapté.

- Les difficultés scolaires s’aggravent faute de RASED, supprimés ou dont les postes n’ont pas été pourvus

- Les remplaçants sont de plus en plus rares (quand ce ne sont pas des étudiants sans formation ou de "jeunes retraités" seule réponse du Ministre ! au lieu de créer les postes indispensables) et les classes fonctionnent au quotidien avec des effectifs gonflés par la répartition des élèves sans remplaçants

- Remise en cause des derniers moyens supplémentaires dans les ZEP qui en ont encore...

- La désorganisation de l’école avec tous les dispositifs imposés par le Ministère rendent les conditions de travail de plus en plus difficiles : aide personnalisée, évaluations, accompagnement éducatif scolaire, stages remise à niveau......

- Remise en cause des droits des personnels : mouvement, temps partiels, droits syndicaux, paritarisme.....

- Prise en charge d’élèves dès cette année par des étudiants sans aucune formation

La rentrée s’avère encore plus difficile suite à la poursuite des suppressions de postes et à la réforme de la « mastérisation » qui supprime la formation professionnelle actuelle des enseignants.

La mobilisation dans certaines villes du département a déjà permis de faire reculer certaines mesures : Villejuif (maître E), Nogent (abandon du projet municipal de fusion, prélude aux EPEP...) et elle se poursuit dans d’autres communes : Champigny, Vitry, etc….

Nous exigeons la satisfaction immédiate des revendications suivantes :

- Création de postes pour couvrir les besoins actuels et pour permettre le travail en petits groupes sur le temps scolaire,

- Remplacement immédiat des enseignants absents par du personnel formé

- Abandon du fichier base élèves

- Développement de la maternelle,

- Création de postes de RASED et

- Embauche de tous les contrats précaires sur des postes Fonction Publique ouvrant droit à carrière, formation initiale et continue.

- Retrait de la réforme de la « mastérisation » et obligation pour l’Etat de garantir une formation professionnelle initiale rémunérée après le concours, et une formation continue sur le temps de travail, durant toute la carrière

- Développement de la médecine scolaire afin que tous les élèves et les enseignants puissent bénéficier d’une véritable aide régulière et quotidienne à l’amélioration de la santé et de la scolarité des élèves.