jeune réaffecté en 3 éme

mardi 9 mars 2010
popularité : 26%

Un jeune en seconde professionnelle climatique au lycée Maximilien Perret d’Alfortville (seule classe de ce type existante sur l’académie de Créteil) s’est vu affecté, par mesure de protection, en 3ème au collège Georges Brassens de Villeneuve le Roi.

L’établissement d’origine, faute de personnel, n’a pas été en capacité
de suivre le cas de cet enfant en souffrance victime de harcèlement.
On a préféré lui faire faire un retour en arrière alors qu’il avait été,
normalement, affecté en seconde.

L’inspection académique impute la cause à une erreur humaine, mais c’est
parce qu’il n’a que quinze ans, et est donc soumis à l’obligation de
scolarité, que cet adolescent ne se retrouve pas à la rue.

Cela augure mal de la réforme des secondes qui affirme que les jeunes
pourront changer d’orientation en cours de seconde. C’est bien
l’administration qui obligera nos enfants à changer d’orientation.

Cette situation est révélatrice de ce qui se passe sur l’académie de
Créteil. On affecte à tout prix sans tenir compte du souhait des jeunes.
C’est aussi le résultat criant du manque de place.

Dans l’académie de Créteil ce sont des centaines de jeunes qui ne
trouvent pas d’affectation.

FCPE du Val de Marne
Vitry sur Seine, le 26 février 2010