Texte d’appel pour les 23 et 24 à Bobigny (collectif national contre base élèves)

lundi 18 janvier 2010
popularité : 42%

Un an après…
Le Collectif National de résistance à Base Elèves a soufflé sa première bougie il y a quelques
semaines. En novembre 2008, une première réunion à Paris avait alors permis de regrouper des
directeurs isolés, des parents offusqués, des citoyens concernés pour organiser la résistance à la mise en place du fichier central de l’enfance scolarisée.

*Le collectif a soulevé des montagnes :
- deux cents directrices et directeurs d’école continuent à refuser de renseigner la Base Elèves malgré
les sanctions financières, les déplacements et les pressions de toutes sortes.
- près de deux mille parents ont déposé une plainte au Tribunal parce qu’ils étaient dépossédés de leur
droit d’opposition à l’immatriculation forcée de leur enfant.
- une trentaine de collectif locaux ont interpelé sans relâche les élus, les responsables syndicaux et
associatifs, la presse…
- un dossier a été déposé auprès du Comité des droits de l’enfant à l’ONU.
- une enquête est en cours au Conseil d’Etat.

*Le collectif a soulevé un lièvre : la Base Nationale des Identifiants Elèves qui, sans aucun
encadrement légal, permet de conserver les données des élèves pendant trente-cinq ans.
*Le collectif a soulevé des questions :

- qu’en est-il de l’exception de l’enfance mise ainsi sous contrôle forcé dans une société de fichage
généralisé ?
- qu’en est-il de la place des parents à l’école dépourvus de tout droit de discussion, relégués au rang

d’usagers silencieux et consommateurs ?
- qu’en est-il de l’équilibre instauré par la tradition laïque entre les familles et l’Etat, entre la sphère
publique et la sphère privée ?
- qu’en est-il du rôle des directeurs d’école devenus simples relais d’une hiérarchie autoritaire ?
- qu’en est-il des valeurs humanistes de l’école quand, de plus en plus, les systèmes informatiques
enferment les élèves dans une évaluation permanente, un carcan implacable (fichage-traçagemarquage)

sans échappatoires et sans l’indulgence du temps qui passe ?
Ces montagnes… ce lièvre… ces questions… seront au coeur de la rencontre du Collectif
National de Résistance à Base Elèves les 23 et 24 janvier à Bobigny.


Documents joints

PDF - 65.9 ko
PDF - 65.9 ko