Contre la casse de l’Education nationale Pour une école publique de la réussite pour Tous !

samedi 5 décembre 2009
popularité : 24%

Contre la casse de l’Education nationale Pour une école publique de la réussite pour Tous !

De la maternelle à l’université Contre la casse du service public d’éducation

Le 24 novembre Continuons Ensemble parents et enseignants,

De jour en jour, les élèves subissent la politique gouvernementale de casse des services publics. Conséquence : les principes fondateurs d’une école républicaine, laïque, gratuite, ouverte à toutes et tous sont remis en cause

La FCPE 94 dénonce les conditions dans lesquelles se prépare la rentrée 2010 :
-  Suppressions massives de postes d’enseignants : 16 000 prévues en 2010, après les 13 500 de 2009 et 11 200 de 2008.
-  Classes surchargées, dégradation des conditions de travail pour les personnels et les élèves, enseignants non-remplacés et recours très fréquent à des personnels précaires, sont les conséquences inacceptables de cette politique.

Dans le premier degré :

Que ce soit la suppression des 2 heures d’enseignement du samedi, inefficace et contreproductive, la disparition programmée des RASED dont pâtissent déjà des milliers d’enfants en difficulté scolaire. Mais également la menace qui pèse sur notre école maternelle avec l’implantation des jardins d’éveil et la baisse des possibilités de scolariser les enfants de 2-3 ans, les programmes scolaires rétrogrades dénoncés par tous, et les fichiers informatiques (base élèves) qui se développent et croisent les informations sur les élèves et leur famille. Tout cela concourt à affaiblir le rôle et le fonctionnement de l’école.

Dans le second degré :

Suppression importante de classes SEGPA (6ème et 5ème) : conditions impossibles pour les élèves ayant besoin d’un enseignement spécialisé (éloignement, non prise en compte des difficultés).

Généralisation du Bac pro en 3 ans et suppression des BEP : fossé entre les meilleurs élèves et ceux plus en difficultés qui avaient besoin de plus de temps. De nombreux jeunes sont restés sur le carreau cette année.

Réforme du lycée général et technologique : derrière les effets d’annonce, un nouveau moyen de réaliser des économies ?

Ce que prévoit la Réforme, c’est deux heures d’accompagnement éducatif prises sur le temps élèves, donc 2 heures d’enseignement en moins. La diminution, voir la suppression des heures de dédoublement. La fin d’un bac unique : en fonction du choix du nombre d’heures enseignées par matière, le bac n’aurait plus la même valeur d’un établissement à un autre. Par ailleurs, puisque les enseignants doivent intégrer en plus de leur temps de travail la question de l’orientation, que devient le travail spécifique mené par les personnels formés (Copsy) ?

Parce que ces mesures constituent une rupture sans précédent avec les fondements de l’école publique, parce qu’elles tournent le dos à l’école de la réussite de tous,


La FCPE 94 vous appelle à faire de la journée de grève intersyndicale du 24 novembre 2009, une réussite, en vous réunissant dans vos établissements, en participant à la manifestation, ou en vous mobilisant sur des opérations telles écoles désertes, affichages, rassemblements
….