Ensemble, continuons à défendre une école laïque, gratuite et qui permet la réussite de tous les enfants.

dimanche 11 octobre 2009
popularité : 16%

La FCPE prend position par rapport aux réformes initiées par le Ministre de l’éducation et constate la dégradation de la qualité de l’enseignement qui en est la conséquence depuis plusieurs années.

Oui, nous constatons actuellement une dérive.

Le principe de laïcité de notre école républicaine est mis à mal par des textes de loi, dont celui qui pourrait contraindre les communes à financer des établissements privés hors de leur territoire (loi Carle).

L’existence même de notre école maternelle est remise en cause, par la création de structures payantes, appelés « jardins d’éveil » et financés par la CAF.

L’école n’est plus ce lieu où la neutralité prévalait. De plus en plus le sécuritaire s’invite via des interventions musclées de services policiers au sein même des établissements. Des parents d’enfants sans-papiers sont arrêtés à la sortie des écoles.

Depuis des années la FCPE se bat pour obtenir le remplacement de tous les enseignants, et contre les vagues de suppressions de postes. Nous demandons que soient rendus aux élèves les 2 heures d’enseignement du samedi matin qui n’ont jamais été remplacées.

Les établissements scolaires sont de plus en plus placés en situation de concurrence. La suppression de la carte scolaire, la multiplication des évaluations, mais aussi dernièrement la fameuse « prime à l’assiduité » (fameuse prime à la cagnotte), participent à cette logique.

Petit à petit, l’école se transforme. Ce que l’on fait miroiter aux parents, c’est une « école à la carte ». Pour ceux qui ont tout bon, une école de bonne réputation et des leçons particulières. Pour les autres, les cours de rattrapage du soir.

La FCPE refuse cette logique de mise en concurrence, et de tri des élèves en fonction de leur appartenance sociale.

Pour garder une école publique de qualité pour tous, il n’y a pas d’autres voies que de se battre pour la réussite de tous les enfants.


Votez pour la FCPE les 16 et 17 octobre 2009, c’est aussi montrer votre attachement à une école ambitieuse et solidaire.