Evaluation CM2 : Danger !

vendredi 16 janvier 2009
popularité : 38%

La Fcpe du Val de Marne vient de prendre connaissance de la décision de Monsieur Darcos, prise encore une fois sans concertation, de faire passer des tests d’évaluation dans la semaine du 19 au 23 Janvier à tous les élèves de Cm2 de France.

En soi, la Fcpe 94 n’est pas opposée aux évaluations si celles-ci permettent à l’Education nationale de mieux connaître les acquis et difficultés pédagogiques des enfants dans chaque école et de les aider à progresser. Ces évaluations existent d’ailleurs depuis longtemps en CE2.

Or, cette fois l’objectif n’est pas l’intérêt de l’enfant, mais va même, et c’est très grave, à son encontre.
Ces évaluations qui s’ajoutent à la suppression de très nombreux Rased, à la perte de 2 heures de cours pour tous les élèves de l’enseignement primaire, poursuivent et justifier la démolition en règle du service public de l’Education
D’ailleurs, qu’attend-t-on de ces évaluations alors que les enfants disposent de moins en moins de moyens pour réussir.

De l’avis de la plupart des enseignants et de leurs syndicats, les épreuves proposées comportent un grand nombre de questions trop difficiles ou non étudiées encore par les élèves au mois de janvier.
Un échec massif est donc prévu avec, selon les enseignants, un impact pédagogique négatif sur des élèves découragés. En plus, ces résultats seront inscrits dans "Base-élèves" et permettront rapidement d’instaurer un tri des élèves juste avant l’entrée au collège.

Il est prévu que les résultats soient diffusés par la suite publiquement. L’objectif est la mise en concurrence généralisée entre parents, élèves, enseignants et écoles.

Cela développera un consumérisme scolaire et détériorera les rapports parents-enseignants. A terme, cela conduira à des écoles ghettos ainsi qu’à l’éloignement de beaucoup d’enfants de l’école de leur quartier. Les relations sociales entre enfants deviendront compliquées puisqu’ils fréquenteront de plus en plus souvent des écoles déconnectés de leur quartier. C’est la mixité sociale qui est remise en cause.

L’objectif de ces évaluations de la semaine à venir est de faire échouer les élèves pour dire que le service public va mal et qu’il faut le... "réformer".

On sait ce qu’il en est des réformes Darcos-Sarkozy. C’est la démolition du service public de l’Education et la mise en place d’un système féroce de compétition avec l’émergence d’une élite dominant une masse considérable d’exécutants sans formation critique et seulement capable de répétition.

Pour ces raisons, la Fcpe 94 s’oppose résolument et par tous moyens à ces évaluations. Elle soutient les enseignants qui, au nom de l’intérêt des enfants, ne les leur feront pas passer. Nous appelons les parents à tout faire pour faire échouer ces évaluations inefficaces et destructrices sur lesquelles ils n’ont été à aucun moment consultés.