COMMUNIQUE

mardi 9 décembre 2008
popularité : 28%


Samedi 6 décembre, plus de 1 500 parents, enseignants, élus ont manifesté du Rectorat de Créteil à la Préfecture à l’appel de la FCPE 94 et des syndicats Snuipp-FSU/Snudi-FO/SUD/Se-UNSA et CGT :

POUR l’abandon des mesures DARCOS (suppressions de postes, décrets, disparition des RASED, Nouveaux Programmes, EPEP, Jardins d’enfants, remise en cause du droit de grève …)

POUR le retour à un temps d’enseignement égal pour tous les élèves à 26h hebdomadaires avec la lutte contre l’échec scolaire dans le cadre du temps d’école.

POUR le développement de la maternelle 15 par classe en Petite Section, 25 ailleurs)

POUR une extension des RASED de façon à répondre à la réalité des besoins des 15% d’élèves ciblés par le Ministre (actuellement seulement 5% reçoivent une aide)

POUR la reconnaissance et la prise en compte du temps réellement investi par les enseignants dans l’exercice du métier.

A l’issue de la manifestation, une audience a été demandée au Préfet qui n’a pas jugé bon de recevoir en personne la délégation. Celle-ci a donc été reçue par Madame Nicole MICHON, attachée de cabinet, de permanence ce jour-là.

La délégation, composée d’Alain Piaugeard pour la FCPE 94, d’Hélène Houguer pour le Snuipp-FSU, de Marie-France Chiche pour le Snudi-FO, de Philippe Barre pour SUD’éducation et de Jean-françois Teissier pour le Se-UNSA (la CGT étant excusée), était porteuse du mandat ci-dessus.

Elle a expressément demandé à Madame l’Attachée de Cabinet de faire remonter au Préfet, représentant du Gouvernement, la colère et l’exaspération des parents, des enseignants et des élus qui sont fortement mobilisés, depuis la rentrée, contre les réformes et les mesures du Ministre Xavier Darcos et qui en demandent l’abandon.

Elle a fait part des inquiétudes concernant les milliers de suppressions de postes programmées pour la prochaine rentrée, la disparition des RASED, la suppression de 2 heures d’enseignement hebdomadaire pour tous les élèves, le projet de loi sur les EPEP et la remise en cause de la maternelle avec les rapports Tabarot et Martin-Papon.

La délégation a tenu à rappeler que c’est le Ministre qui est responsable du désordre actuel et non pas les parents qui occupent les écoles pour défendre l’Ecole de leurs enfants !


La FCPE 94 et l’intersyndicale Snuipp-FSU/Snudi-FO/SUD’éducation/Se-UNSA et CGT appellent tous les parents et les enseignants à se réunir dans les écoles, dans les circonscriptions, avec les élus quand c’est possible, pour discuter des suites à donner pour obtenir l’abandon de toutes les réformes et mesures Darcos et faire aboutir les revendications.