Réformes Darcos : manifestation à Créteil contre la "casse de l’éducation

dimanche 7 décembre 2008
popularité : 29%

Quelque 1.500 personnes selon les organisateurs, 1.000 selon la police, ont manifesté samedi à Créteil à l’appel notamment de la FCPE pour demander l’abrogation des réformes du ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos

Les manifestants, qui s’étaient rassemblés dans la matinée devant le rectorat pour rejoindre la préfecture où une délégation a été reçue, ont déployé des banderoles où était écrit "L’école n’est pas à vendre", "Darcos veut tuer mon école" ou encore "Pour une école de qualité pour tous, abandon des mesures Darcos".

"L’école a besoin d’évoluer notamment pour venir en aide aux jeunes exclus du système scolaire, mais quand l’école se donne les moyens, les résultats sont là", a déclaré Ali Aït-Salah, secrétaire départemental de la FCPE du Val-de-Marne.

"Nous demandons le retrait de l’ensemble des réformes Darcos, le retour à la semaine de 26 heures et une réflexion sur les programmes", a-t-il ajouté.

Des élus locaux, qui arboraient leur écharpe tricolore, ont pris part à la manifestation pour fustiger "la casse du service public de l’éducation, de la maternelle à l’université", selon Evelyne Rabardel, conseillère générale (PCF) du Val-de-Marne.

Les syndicats d’enseignants SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-Unsa, Sud Education et CGT Educ’action ont également appelé à manifester.

Hélène Houguer, secrétaire départementale du SNUipp-FSU, syndicat majoritaire dans le primaire, s’est inquiétée pour sa part des "6.000 suppressions de postes à la rentrée prochaine, dont 3.000 Rased" (Réseau d’aides spécialisées), qui entraîneront selon elles "de nombreuses fermetures de classes".

"Ce sont des attaques comme on n’en a jamais vues contre l’école publique", a-t-elle dénoncé.

Depuis quelques semaines, plusieurs écoles du département, 15 recensées vendredi par l’inspection d’académie, ont été occupées "symboliquement" par des parents d’élèves, sans perturber les classes. La FCPE a appelé à d’autres actions dès la semaine prochaine.