Intervenant en anglais

lundi 20 octobre 2008
popularité : 36%

Objet : Demande d’un intervenant académique en anglais à l’école élémentaire Valmy
 
Monsieur l’Inspecteur,

Nous sollicitons votre attention au sujet des difficultés rencontrées concernant la mise en place de l’enseignement des langues à l’école élémentaire de Valmy à Charenton-le-Pont.

En effet les contraintes d’organisation des ressources humaines, l’absence annoncée d’intervenants extérieurs, les questions de la place de l’enseignement des langues dans l’emploi du temps, de la durée et du nombre de séances, et l’absence de méthodes et de manuels harmonisés, ont retardé la mise en place de l’enseignement des langues de plusieurs semaines par rapport à la rentrée scolaire.

Nous venons tout juste d’être informés du dispositif retenu par les enseignants après examen de diverses possibilités.

Pour l’allemand (non proposé en CP et CE1), une enseignante habilitée l’assurerait en CE2, en CM1 et CM2. Mais pour l’anglais, les hypothèses d’échange de groupes entre enseignants ont été abandonnées et le dispositif prévoit qu’à partir du CE1 l’anglais soit dispensé par chaque maître dans sa propre classe (y compris pour l’enseignante assurant l’allemand, qui se retrouve contrainte de partager l’horaire réglementaire entre les deux langues en CE2 !), et ce avec des méthodes différentes.

Or, la plupart des enseignants de l’école n’ont pas d’habilitation à enseigner l’anglais et certains ne s’y sont manifestement résolus que pour éviter le blocage de la situation. La solution retenue n’est donc pas acceptable. Elle ne peut être comprise par les parents que comme un pis-aller, destiné à répondre formellement aux obligations réglementaires, alors même que les moyens spécifiques à l’enseignement de l’anglais ne sont pas présents à l’école Valmy.

Nous vous demandons donc, d’urgence, l’envoi d’un intervenant extérieur spécialisé dans l’enseignement de l’anglais, pour assurer l’anglais à l’école Valmy, au moins dans toutes les classes n’ayant pas d’enseignant habilité, et bien sûr dans celle dont l’enseignante assure déjà l’allemand dans l’école.

Il nous semble difficile dans les conditions actuelles de construire et de proposer aux enfants un enseignement structuré des langues. Nous savons que des intervenants ont été fournis à d’autres écoles et que les solutions existent. Nous souhaitons vous rencontrer au plus vite pour évoquer ce problème s’il ne reçoit pas de solution rapide.
Vous remerciant par avance de votre réactivité, nous vous prions d’agréer, Monsieur l’inspecteur, l’expression de nos salutations distinguées.