Résolution de congrès FCPE Val de Marne Villeneuve Saint Georges 2008

mardi 3 juin 2008
popularité : 23%

Les parents d’élèves de la FCPE Val de marne réunis le 31 mai 2008 en congrès à Villeneuve Saint Georges font le constat suivant : les politiques régressives à l’œuvre depuis plus de dix ans dans notre pays ont amené le système éducatif Français à être l’un des plus inégalitaire en Europe. Et pourtant, ses forces et ses faiblesses sont connues, notre organisation peut faire valoir un nombre important de propositions concrètes pour améliorer son fonctionnement. Ces propositions sont le fruit d’un travail de réflexion avec les parents d’élèves et nos partenaires. Force est de constater que la concertation et le dialogue social ne font pas partie du registre du gouvernement Fillon-Darcos. Il avance à marche forcé, dans l’objectif d’une école s’inscrivant pleinement dans la ségrégation sociale par l’argent.

L’année scolaire qui se termine a montré que les ambitions du gouvernement sont motivées par :

la recherche d’économie de moyens avec pour conséquence l’aggravation des inégalités sociales, à l’exemple des 11 200 suppressions de postes, le non remplacement des enseignants absents, la suppression de 2 heures d’enseignement par semaine dans le Primaire (représentant trois semaines d’école en moins !), la réforme du bac professionnel qui passe de 4 ans à 3 ans avec les suppressions programmées des BEP et CAP, l’abandon dans le cadre scolaire du soutien aux élèves en difficulté et leur stigmatisation ainsi que leur famille au travers de « contrats » individualisés (école le soir ou pendant les vacances), le non respect des engagements pris dans la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école en ce qui concerne l’intégration des élèves handicapés, la fin de la scolarisation des moins de 3 ans en maternelle, en particulier dans les ZEP, …

une volonté de contrôle social accru : le fichage généralisé (Base élèves dans le 1er degrés, SCONET dans le 2nd degrés) dont l’objet principal est de contrôler les populations les plus fragiles socialement, les expulsions des enfants et de leur familles sans papiers, avec pour conséquence les chaises vides dans les classes, les nouveaux programmes rétrogrades en élémentaires allégés dans les matières de cultures générales et d’ouverture sur le monde, mais alourdis d’ apprentissages par cœur, le service minimum pour faire de la garderie les jours de grève, la répression du mouvement lycéen, les attaques conte la mixité et la laïcité à l’école, …

Et ce n’est qu’un début. Les objectifs fixés par la Révision Générale des Politiques Publiques et les conclusions du rapport Pochard sur l’évolution du métier d’enseignant, notamment la bivalence des enseignants, vont encore accélérer le démantèlement du service public d’éducation. Plus de 20 000 suppressions de postes par an sont prévues sur les trois ans à venir. Ce traitement lui sera fatal.

Les adhérents de la FCPE Val de Marne lancent un appel solennel à tous les parents d’élèves des écoles maternelles, élémentaires, collèges et lycées du Val de Marne à venir les rejoindre pour agir dès le mois de juin 2008 pour constituer un front républicain contre les réformes Darcos, plus généralement la politique de destruction du service public d’éducation et œuvrer tout au long de l’année à la transformation du système éducatif pour une école démocratique, respectueuse de toutes les classes sociales, avec pour objectif la réussite de tous les élèves au sein des valeurs et principes républicains (Universalité, Laïcité, Mixité, Gratuité).