Compte-rendu entretien Monsieur Jouault (inspecteur d’académie) et représentants de parents d’élèves, du 1er avril 2008.

jeudi 10 avril 2008
popularité : 18%

Monsieur Jouault a souhaité rencontrer les représentants de parents d’élèves pour leur présenter les conditions de la rentrée scolaire 2008, et ceci en raison d’un CDEN très différé.

Présents pour la FCPE : Alain Buch (Président CDPE 94), Alain Piaugeard (Vice-président), Anne Reyssiot (Administratrice).

1. Rentrée dans les écoles.

A partir de 2008 : des transformations. Plus d’école le samedi matin, des nouveaux programmes (consultables en ligne sur le site du Ministère), avec objectif de se concentrer sur le socle commun des connaissances.

Monsieur Jouault annonce des moyens supplémentaires. Pour lui, contrairement aux collèges et lycées, le budget serait augmenté. Le nombre d’élèves est stable (idem 2007), il compte 16 postes en plus dans le 94.

Il parle de deux axes de travail : l’augmentation du potentiel de remplacement (30 postes en plus), pour répondre à la demande des parents, et la préservation des maternelles. Par rapport aux autres départements les critères d’entrée à l’école maternelle seraient « adoucis » pour les moins de trois ans. C’est-à-dire qu’il faut avoir 3 ans avant le 31 décembre pour être admis.

Il explique que des fermetures de classes en maternelle, sont compensées par des ouvertures en CP, à cause des déplacements de population. Certaines communes plus constructrices (par ex Villeneuve Saint Georges) bénéficient d’ouvertures de classes car besoins supplémentaires.

Question FCPE : Mathématiquement, il est difficile de comprendre où l’inspection académique a réussi à dégager des postes supplémentaires pour les remplacements.
Réponse Monsieur Jouault : le calcul s’est fait avec la masse salariale globale. Des postes qui ne seraient pas pourvus à une certaine date par les enseignants ont été fermés.

Question FCPE : on constate que les enfants auront moins d’heures de cours (suppression du samedi matin).
Réponse Monsieur Jouault : les enfants font déjà trop d’heures pour des résultats insuffisants.

Question FCPE : A-t-on tenu compte de la nécessité de respecter le rythme biologique de l’enfant en supprimant le samedi matin ?
Réponse Monsieur Jouault : l’EN a fait ce qu’elle pensait être bien pour les enfants. Il souligne la pression massive des enseignants et des parents français.

Question FCPE : Vous parlez de préservation des maternelles, mais les 2 ans sont globalement moins accueillis dans les écoles, qu’il y a quelques années.
Réponse de Monsieur Jouault : Les petites classes ne sont pas des crèches. Elles n’ont pas forcément vocation à prendre en charge cette tranche d’âge.

Intervention de l’inspecteur sur les stages pour les enfants en difficultés :

Ces stages devraient commencer dès les vacances de Pâques. Ils concernent les élèves volontaires. Ils doivent durer une semaine, à raison de 3 heures chaque matin. 1 enseignant pour 6 élèves. 3 à 4 enseignants par école. Il souligne que certaines villes ont interdit d’utiliser les écoles pendant cette période. Il annonce un budget illimité pour cette opération.

Question FCPE : Pourquoi des budgets si larges, et pourquoi justement utiliser cet argent en dehors du temps école ?
Réponse Monsieur Jouault : Les PPRE ont eu un taux de mise en place très bas, donc l’EN cherche d’autres solutions.

Question FCPE : Ce budget aurait pu servir à baisser les effectifs par classe pour de meilleures conditions d’enseignement.
Réponse Monsieur Jouault : Le pari pédagogique de classes moins chargées se fait sur les classes de CP, c’est un choix.

Question FCPE : On sait que les enfants ont tous besoin de vacances et notamment le rythme 5 semaines de travail, 2 semaines de vacances est l’idéal. Ces enfants, déjà en difficultés, se verront également priver de vacances. Est-ce juste ?
Réponse Monsieur Jouault : Quand on est en difficulté, il faut accepter de recevoir le remède nécessaire.

2. Rentrée collèges et lycées.

Monsieur Jouault reconnaît que dans ce secteur l’exercice budgétaire se dégrade. Il le justifie par une baisse démographique de 500 ou 600 élèves. L’année dernière il y avait aussi une baisse mais elle n’avait pas conduit à une réduction des effectifs. Cette année il y aura un effet de rattrapage qui ne doit cependant pas faire chuter le nombre d’heures par élève.

Il annonce la fermeture de 72 postes de professeurs en collège, 637 au total entre collèges et lycées.

Il constate que les votes des conseils d’administration ne sont cependant pas négatifs.

Alain Buch intervient pour expliquer que les votes se font quelquefois sous la pression et ne sont donc pas totalement représentatifs de l’état des choses.

Monsieur Jouault réaffirme que peu établissements protestent. Les mouvements sont le fait d’étudiants désireux de pouvoir manifester à Paris. Il conclue sur les débordements qui ont eu lieu à Créteil.

Alain Buch souligne que ces débordements sont le fait d’éléments extérieurs à l’établissement et ne peuvent résumer à eux seuls l’ensemble du mouvement.


Commentaires  forum ferme