Professeurs : 1.880 postes de moins aux concours 2008

dimanche 23 décembre 2007
popularité : 43%

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé vendredi 21 décembre l’ouverture de 8.600 postes aux concours de recrutement externes des enseignants du second degré, soit 1.245 de moins que l’année dernière, et 9.880 postes aux concours externes pour devenir professeur des écoles, soit 635 de moins qu’en 2007.
Au total, 20.530 postes sont ouverts, dont 1.730 en interne (2.720 postes bruts en moins qu’en 2007).
En 2005, ce chiffre s’élevait à 29.550 postes et l’année 2008 sera l’année la moins favorable aux candidats aux différents concours depuis 2001.

2.130 postes de stagiaires supprimés

L’Éducation nationale devrait également recruter 320 personnes handicapées, dont 200 dans les collèges et les lycées, marquant ainsi en augmentation par rapport à 2007, où de plus, ils n’avaient pas été recrutés dans leur intégralité.
Une fois lauréats de leurs concours (Agrégation, Capes, Capet, etc.), les futurs enseignants en collèges et lycées deviennent des "stagiaires" et prennent en charge huit heures d’enseignement, moins que les 18 heures des titulaires certifiés et les 15 heures des agrégés.
Or, le budget 2008 prévoit 2.130 suppressions de postes de stagiaires.
Mais, "les supports budgétaires en question peuvent être récupérés de diverses manières et il n’existe pas de corrélation directe avec le nombre de postes en concours", a expliqué à l’AFP un membre de l’entourage de Xavier Darcos, ministre de l’Éducation nationale.

La répartition des postes bientôt sur le site du Ministère

Dans les collèges et les lycées, les 8.600 postes ouverts comprennent 200 conseillers principaux d’éducation (CPE) et 50 conseillers d’orientation-psychologues. Parmi ceux-ci, 1.245 le sont à l’agrégation, 400 au Capeps (enseignants en éducation physique et sportive) et 1.318 pour les enseignants en lycées professionnels (CAPLP).
La répartition des postes par concours et par discipline sera mise en ligne sur le site Internet du ministère prochainement.
Dans le premier degré, la baisse du nombre de recrutements, alors que l’augmentation des effectifs élèves justifie chaque année plusieurs centaines de créations de postes, sont "deux phénomènes indépendants", a précisé le même membre de l’entourage Du Ministre. "On baisse le nombre de recrutements parce qu’il y a moins de départs à la retraite que prévu", a-t-il ajouté.
Les syndicats ont vivement protesté ces dernières semaines contre le retard que le ministère a pris pour afficher les postes aux concours. En 2007, Gilles de Robien avait procédé à cet affichage le 13 septembre pour que les étudiants s’inscrivent "en connaissance de cause".
Les premières épreuves de concours sont prévues fin janvier.


Commentaires  forum ferme