Manifestons le 20 novembre pour défendre le Service Public d’Éducation !

mardi 13 novembre 2007
popularité : 36%

L’UNL juge inconsciente la politique du gouvernement qui poursuit le démantèlement du Service Public d’Education après les dizaines de milliers de postes déjà supprimés ces dernières années. Ce choix de « l’économie à tout prix » et du désengagement de l’Etat confirme le manque d’ambition de la politique éducative du gouvernement. Pire encore, cela marque la détermination gouvernementale à faire de l’École un lieu de sélection sociale par une concurrence sans cesse accrue entre les élèves.

Ces mesures vont dans le même sens que celles décidées lors de la précédente législature : la détérioration des conditions d’étude des lycéens déjà engagée par les coupes précédentes va être généralisée. Le suivi individualisé, seule arme efficace contre l’échec scolaire, sera rendu encore plus difficile qu’aujourd’hui avec des classes toujours plus chargées. Les options comme le théâtre ou les arts plastiques, déjà lourdement desservies par les suppressions de postes précédentes, sont aujourd’hui en voie de disparition.

La réduction du nombre de personnels non enseignants, membres à part entière de la communauté scolaire qui jouent un rôle important dans l’accompagnement des élèves au quotidien, notamment dans la lutte contre la violence scolaire, ne pourra qu’aggraver la situation.

Ces graves réductions d’effectifs ne peuvent que sacrifier les ambitions légitimes qui doivent être celles de l’Education Nationale. L’égalité, qui est l’essence même de l’école républicaine, est menacée par l’avènement d’une école à deux vitesses. Face à cette politique, l’heure est venue d’une riposte unitaire de tous les acteurs du système éducatif pour lutter contre son démantèlement.

Loin de croire que les suppressions de moyens dans l’Education Nationale n’auront aucune conséquence sur l’encadrement des élèves, les conditions d’apprentissage dans nos écoles, les possibilités de choix d’orientation ou encore l’accueil des jeunes en situation de handicap, l’UNL, en tant que premier syndicat lycéen, se mobilisera contre la casse du Service Public d’Education aux côtés des syndicats de l’Education et des fédérations de parents d’élèves, et appelle les lycéens à participer massivement à la mobilisation du 20 Novembre.


Commentaires  forum ferme