Ce n’est pas de service minimum que nos enfants ont besoin

dimanche 29 juillet 2007
popularité : 23%

Alors que l’on vient d’annoncer la suppression de 17 000 postes dans l’éducation.

Alors que des centaines d’enfants de 3 ans et moins n’auront pas de places dans les écoles du Val de Marne.

Alors que de nombreux lycéens n’ont pas d’affectation ou celle de leur choix.

Alors que l’on expulse des familles entières empêchant ainsi aux enfants de suivre leur scolarité.

Le gouvernement fait diversion et joue la provocation en « proposant » un service minimum dans l’éducation.

Ce ne sont pas les grèves qui ont, cette année, perturbé la scolarité de nos enfants. Mais la politique gouvernementale qui a provoqué le mécontentement des parents et enseignants à travers des manifestations, écoles désertes, des pétitions., et occupations d’établissements

- le non remplacement d’enseignants absents parfois prévisible (congés maternités, stages, . ...) faute d’enseignants en nombre suffisant

- les enseignants à contrats précaires qui se succèdent devant les élèves dans le but de faire quelques économies,

- des enfants en situation de handicap laissés en souffrance faute d’enseignants spécialisés

- le manque de personnel de vie scolaire qui dégrade la situation dans les établissements

- les classes surchargées de la maternelle au lycée ne créant pas les conditions de réussite pour tous.

- les soutiens scolaires pour les enfants en difficultés qui n’existent pas ou si peu

- les options qui disparaissent dans les collèges et lycées

- les mesures gouvernementales rétrogrades qui stigmatisent les jeunes et qui aggravent les inégalités.

Tous les indicateurs montrent que la situation va s’empirer dans les années à venir notamment par les coupes budgétaires d’une ampleur inégalée.

Face à ces attaques, la FCPE 94 ne laissera pas sans réagir et pointera les véritables enjeux.

Nous nous engageons à participer dès la rentrée, avec nos partenaires, à la construction d’un mouvement de grande ampleur pour résister au démantèlement du service public d’éducation nationale et exiger ensemble l’école de la réussite de tous.

Contact Presse :Alain BUCH 06 71 51 17 94


Commentaires  forum ferme