La diffusion d’un questionnaire sur la santé des élèves suspendue

jeudi 24 mai 2007
popularité : 37%

La Ville de Paris a suspendu une étude de la Fondation de la Mgen (Mutuelle générale de l’Education nationale) sur la santé mentale et physique des enfants qui suscitait l’inquiétude de parents d’élèves parisiens de la FCPE, la principale fédération de parents d’élèves.

La mairie de Paris a annoncé, aujourd’hui, qu’elle suspendait sa convention avec la fondation de la Mgen (Mutuelle générale de l’Education nationale) à cause d’une enquête sur la santé mentale et physique des enfants qui a suscité des inquiétudes chez des parents d’élèves.

« L’étude sur la santé mentale et physique des enfants scolarisés dans les écoles parisiennes initiée par la fondation MGEN à laquelle étaient associés le rectorat et la Ville de Paris a suscité des incompréhensions majeures et légitimes parmi les parents d’élèves, notamment parce que certaines questions sont apparues comme critiquables », a déclaré la mairie de Paris.

Selon la FCPE-Paris, cette étude suscitait effectivement « quelques inquiétudes » auprès d’« un certain nombre de parents », qui craignaient que leur anonymat ne soit respecté et que des enfants à risque soient ainsi identifiés.

En effet, l’enquête, sous forme d’un questionnaire à remplir, comporte 44 questions et des sous-questions qui ont pour but de repérer notamment l’hyperactivité ou des troubles du comportement chez l’enfant, mais aussi de réunir des données sur la relation parents-enfants ou les antécédents familiaux (alcoolisme, dépression).


Commentaires  forum ferme