La fin programmée des parents d’élèves -

mercredi 25 avril 2007
popularité : 26%

Lors d’un discours électoral le 6 avril, Nicolas Sarkozy propose de retirer les parents de la communauté éducative. Le candidat affirme qu’il fera abroger cette disposition présente dans la loi de 1989.
La FCPE se demande si le candidat a mesuré les conséquences d’une telle proposition. En voulant abroger cet article, Nicolas Sarkozy souhaite programmer la fin de la participation des parents d’élèves au fonctionnement des écoles et des établissements scolaires ainsi qu’aux instances académiques et nationales.

Pour le candidat, les parents devraient à la fois se soumettre à l’école puisqu’ils auraient "le devoir" de répondre aux convocations des enseignants et des chefs d’établissement, mais aussi soumettre l’école puisqu’ils auraient le droit « de connaître les performances de l’établissement », et de « retirer [leur] enfant d’une école dont le niveau ne permet pas de lui garantir un avenir ».

La FCPE dénonce la mise en concurrence des établissements, et des enseignants entre eux. Cette approche libérale signifie l’éclatement du service public d’éducation.

Qui Nicolas Sarkozy souhaite-il flatter à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle ?
Les enseignants nostalgiques d’un ordre ancien, dont il prétend protéger "le droit à être respectés ", en les soumettant à la pression de l’évaluation de leur performance par les parents d’élèves ?
Ou bien les parents, dont il "n’accepte pas qu’ils soient considérés comme des membres parmi d’autres de la communauté éducative", en leur retirant la possibilité de participer à la vie de l’école ou de l’établissement de leurs enfants ?

La FCPE demande que l’on arrête de prendre les parents d’élèves pour des nigauds en prétendant que leurs droits seront renforcés si on leur donne la possibilité de choisir l’établissement de leur enfant.

Cela, n’est pas "rendre l’Ecole aux familles", comme le propose le candidat dans sa réponse aux questions de la FCPE, c’est diviser les parents et les enseignants. Pour la FCPE, parents d’élèves et équipe éducative sont des co-éducateurs investis dans un même projet : la réussite des enfants.

Faire sortir les parents d’élèves de la communauté éducative ne ferait pas d’eux les premiers éducateurs de leurs enfants mais les premiers consommateurs d’école.

La FCPE rappelle aux candidats et candidates que les parents d’élèves sont citoyens et représentent 16 millions d’électeurs. Ils auront à se prononcer sur l’avenir du service public d’éducation et sur celui de leurs enfants. Ils entendent être respectés au sein de la communauté éducative comme c’est leur combat depuis plus d’un demi siècle.

La FCPE réclame un véritable débat sur l’éducation.

Contact presse : Laurence Guillermou, tel 01 43 57 16 16